Alpes Maritimes, chronique d'une droitisation annoncée

Publié le par po.salles

 negresco.jpg

 

Un peu d'autopromotion avec ce lien vers un article personnel, en accès libre avec l'accord des co directeurs de l'ouvrage et de l'éditeur, proposant une analyse exploratoire (donc très incomplète) des raisons sociologiques ayant fait des Alpes Maritimes le département le plus à droite de France, si l'on se fie aux dernières présidentielles.

En effet, jusque dans les années 1970, la gauche conservait de puissantes positions dans ce département, même si elle y était minoritaire (contrairement au Var où elle y était majoritaire). Et ce notamment du fait de l'enracinnement du PCF qui y possédait des députés (Virgile Barrel, chef de file de l'opposition municipale aux Médecin), des conseillers généraux, et de nombreuses municipalités après guerre (Grasse, Vallauris, Beausoleil, La Trinité, Contes, Carros... le PCF ayant même failli prendre Nice à quelques voix près en 1977). Aujourd'hui la situation est toute autre, et il faut rechercher dans les évolutions socio démographiques ayant touché le département les raisons de cette érosion électorale et de la désagrégation des réseaux partisans de la gauche.

 

Plus d'éléments, donc, ici:

 

http://po.salles.over-blog.com/pages/article-qu-est-la-gauche-devenue-dans-les-alpes-maritimes-2915097.html

Publié dans Un peu de science

Commenter cet article